Association pour la préservation et la conservation

du patrimoine culturel

et traditionnel

d' Erstein

 

 

 

 

 

Notre devise :

Conserver le passé,

dans le présent,

pour pouvoir le transmettre

au futur

 

 

 

 

 

 

Le premier site a été créé le

1er novembre 2012

par son webmestre

et propriétaire

Jean Louis Eschbach

sous la dénomination

Vieil-Erstein.fr

 

Il a été clos le

1 / 7 / 2018

avec 600 000 clics

à son actif.

 

Ce nouveaux site a été ouvert le

1er Janvier 2018

Il appartient désormais à l'association et est mis en oeuvre par :

 

Bernard DESCHLER

et

Jean Louis ESCHBACH

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ancien site Vieil-Erstein.fr

600 000  clics

 

+

clics

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

COMMUNIQUES

 

 

 

sont

programmées

 les 3èmes mardi

de chaque mois

 

 

 

Les permanences de l'association

 

qui ont lieu de 19hoo à 20hoo   en la salle Conrath de la Maison des oeuvres et sont ouvertes à tous

 

 

-ooOoo-

 

 

Les réunions

 du   comité

 

 

à 20h en la

salle Conrath

de la Maison

des Œuvres

 

 

-ooOoo-

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Association

Le Vieil Erstein

ùn rund um's Kanton

1 place de

l'Hôtel de Ville

67150  ERSTEIN 
 

 

Téléphone :

03 88 98 64 99

 ou 

06 86 56 40 68

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo Olivier DEUTSCH - Droits réservés

 

 

 

 

 

PHOTOS   DE

QUELQUES  ANCIENNES  RENOVATIONS

A   ERSTEIN

 

 

 

Voici quelques jours nous avons reçu une correspondance parisienne d'une ancienne habitante d'Erstein Marie

Christine HELLMMAN. Celle-ci nous a envoyé quelques photos de rénovations datant de 1967 pour les unes et de

1999 pour les autres. Elle nous a autorisé à les publier et les voici avec ses commentaires :

 

Immeuble sis au 24 de la rue du 28 Novembre à Erstein

 

Ci-suivent deux photos en 1967 de la grande maison des tanneurs appelée également « Maison G'sell » du

nom de ses propriétaires initiaux

Quand papa (François Xavier HELLMANN) l'a rachetée est était déjà fort délabrée et dégradée. En voici les

photos de son état initial en 1967.

 

Photos de François Xavier HELLMAN datant de 1967 - droits réservés

 

Ci suit un cliché du projet de restauration en 1968 mené par l'architecte Claude BERTRAND. Ce projet a été réalisé conformément à cette image sauf une légère modification au niveau des fenêtre des combles qui ont été toutes vitrées lors de l'exécution des travaux.

 

Projet du cabinet d’architecture Claude BERTRAND (1968)

 

 

.

Cliché IGMRA n° 78-67-1578P datant d'avant 1900

Historique de la maison

 

On peut tenir pour à peu près certain qu'elle fut construite par François-Joseph G'sell, établi à Erstein depuis 1767. Il y exerce le métier de tanneur. Sa mort, en 1804, l'empêche vraisemblablement d'habiter sa nouvelle construction. En revanche, l'un de ses fils, François-Antoine, né en 1781 et également tanneur, y demeurera, ainsi que le fils de ce dernier, portant d'ailleurs le même prénom, né en 1820.

 

François-Antoine G'sell fils, lui-même tanneur, épouse en 1846 Marie-Louise Klein, issue d'une famille de cultivateurs d'Uttenheim, et a la mort de François-Antoine G'sell, en 1861, sa veuve, alors âgée de 37 ans, continue à y habiter.

 

En 1862 elle se remarie avec le tanneur-corroyeur François-Joseph Andlauer, l'un des trois fils de son voisin,

Georges Andlauer, du 26 rue de Strasbourg, lui-même tanneur-corroyeur. Joseph Andlauer succède ainsi à

François-Antoine G' sell dans la maison et la tannerie qui furent les siennes. Une fille, Valérie, naît en 1866.

Mais la mort de sa mère, en 1886, et le remariage de son père, en 1889, avec Louise Hellmann(Louise était

la tante d'Eugène Hellmann, « d'r Hellmànn Schemmel », de la rue des Bateliers), poussent Valérie à quitter

sa maison natale.

 

Joseph Andlauer et Louise Hellmann n'auront pas d'enfant. A la mort de Louise (1906) et de Joseph (1908), et

après liquidation entre ses quatre enfants de la succession de la veuve Antoine G'sell, la maison revient à

Valérie Andlauer qui la vend, en 1921, à Victor Andres, maître-tailleur à Erstein et oncle de Xavier Hellmann

ci dessus cité.

 

Celui-ci, lorsqu'il achète la maison en 1967, se trouve donc être propriétaire d'un immeuble ayant appartenu,

à la fois à la tante de son père, Louise Hellmann, et à son oncle par sa mère, Victor Andres. Il lui revient le

mérite d'en avoir entrepris la restauration, sans toutefois pouvoir l'achever,-ce qu'ont réalisé ses héritiers.

 

 

Immeuble sis au 1 de la rue des Moulins à Erstein

 

Quelques photos des travaux de restauration de la maison classée dite des tanneurs de la rue des Moulins.

Elle a été désossée en 1998 et la charpente mise à nu.

 

Etat au début des travaux

 

 

Et patatra, la grosse tuile....

 

Suite à l'éfondrement du la poutre maitresse tout le chantier à dû être reconsidédé générant un coût largement supérieur aux estimations

 

Avancement des travaux

 

 

Historique de la maison

 

Il semblerait que cette maison ai pu être érigée entre 1699 et 1714 par Johann Georg Lorentz. En 1714, à son

décès, celui-ci est déclaré comme « corroyeur près du Katzensteg ». Il était marié à Marie Madeleine Kuhn qui

se remarie avec Jean Chrysostôme Spitz. Elle décède en 1717. Son veuf se remarie avec Anne Marie Wimmer.

A sa mort, ce fut son fils Francois Joseph qui reprit la maison. Par la suite on y retrouve Ignace Britsch et ses

deux fils Antoine et Louis qui ont habité au premier étage.Au décès de ce dernier, ses enfants, Martin,

cordonnier, et Thérèse, en héritent. François-Joseph Meyer, marchand de farine, l'achète en 1885, complétant

ainsi l'acquisition qu'il avait faite du rez-de-chaussée en 1875. La maison change de main en 1918 et passe

alors à Moïse Dreyfuss, boucher et à ses descendants. La maison, en très mauvais, est vendue dans un

premier temps puis préempté par la mairie qui la fait rénover à grand frais en 1990 et la fait classer à l'inventaire

du patrimoine.

 

Cette maison, la plus ancienne et la plus décorée des trois, porte plusieurs marques dignes d'intérêt : « 1704 »,

sur un potelet rue du Moulin, un emblème gravé prouvant qu'il s'agit de tanneurs, un personnage sculpté de

tanneur au chapeau pointu, tenant deux racloirs, figuré sur le poteau cornier. Seule l'inscription portée sur la

dalle en grès encastrée dans la façade ouest sur laquelle figure l'emblème des tanneurs et des initiales

désignant Johann Chrysostom Spitz et son épouse Anna Maria Winner.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association Le Vieil Erstein ùn rund um's Kanton