Association pour la préservation et la conservation

du patrimoine culturel

et traditionnel

d' Erstein

 

 

 

 

 

Notre devise :

Conserver le passé,

dans le présent,

pour pouvoir le transmettre

au futur

 

 

 

 

 

 

Le premier site a été créé le

1er novembre 2012

par son webmestre

et propriétaire

Jean Louis Eschbach

sous la dénomination

Vieil-Erstein.fr

 

Il a été clos le

2018

avec 500 000 clics

à son actif.

 

Ce nouveaux site a été ouvert le

1er Janvier 2018

Il appartient désormais à l'association et est mis en oeuvre par :

 

Bernard DESCHLER

et

Jean Louis ESCHBACH

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ancien site Vieil-Erstein.fr

500 000  clics

 

+

clics

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

COMMUNIQUES

 

 

 

sont

programmées

 les 3èmes mardi

de chaque mois

 

 

 

Les permanences de l'association

 

qui ont lieu de 19hoo à 20hoo   en la salle Conrath de la Maison des oeuvres et sont ouvertes à tous

 

 

-ooOoo-

 

 

Les réunions

 du   comité

 

 

à 20h en la

salle Conrath

de la Maison

des Œuvres

 

 

-ooOoo-

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Association

Le Vieil Erstein

ùn rund um's Kanton

1 place de

l'Hôtel de Ville

67150  ERSTEIN 
 

 

Téléphone :

03 88 98 64 99

 ou 

06 86 56 40 68

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le corps des Sapeurs-Pompiers

 

 

 

Photo Erstein-Information

 

 

Bien que centenaire depuis 1949, le Corps des Sapeurs-Pompiers d'Erstein se compose d'hommes jeunes, d'une moyenne d'âge de 35 ans, issus de toutes les classes de la population: artisans, commerçants, employés, ouvriers et paysans, tous animés de la même devise:

 

SAUVER OU PÉRIR.

 

Sur le plan Effectifs, le Corps se compose de 50 hommes répartis en 6 équipes commandées par 5 officiers, soit:

 

  • un Capitaine, Chef de Corps,
  • deux Lieutenants,
  • deux Sous-Lieutenants.

 

Sur le pian Matériel, le Corps dispose d'un parc de matériel imposant très spécialisé.

Ainsi comme Centre de Secours et au titre du Service d'Incendie du Département, le Corps d'Erstein dessert:

 

  • un Fourgon-Tonne-Pompe BERLIET,
  • un Groupe Electrogène,
  • deux Bateaux de Sauvetage avec mo­teur hors-bord,
  • un Matériel de Réanimation,
  • des Appareils respiratoires.

 

D'autre part la Ville d'Erstein possède en propre, pour le service du Corps:

 

  • un Fourgon mixte BERLIET, une Moto-Pompe remorquable DROUVILLE,
  • une voiture de première intervention équipée en ambulance avec Radio­communication,
  • 2.500,m de tuyaux de 70 mm
  • 800 m de tuyaux de 45 mm des lances, diffuseurs, appareils à mousse, etc...

 

Il est utile de souligner la nécessité de spécialisation que réclame la mise en service rapide et efficace de tout ce matériel.

 

Seule une formation théorique consciencieuse ainsi qu'une pratique incessante jusque dans les moindres détails nous confère l'assurance d'un travail bien fait, utile, rapide et efficace.

 

Tous nos hommes, sapeurs et gradés y veillent en suivant avec assiduité des cours de:

 

  • Conduite de poids lourds;
  • Mécanique,
  • Hydraulique,
  • Electricité,
  • Secourisme.

 

Pour donner une idée du temps passé service commandé; prenons, par exemple, les activités de l'année 1966:

 

  • 24 séances de manoeuvre par équipe, dont 12 manoeuvres dans les communes du Centre de Secours,
  • 4 manoeuvres de l'ensemble du Corps,
  • 27 permanences assurées les dimanches et jours de-fête.

 

Interventions locales:

 

  • 16.01         Feu dans un débarras, rue des Fleurs,
  • 09.04         Feu dans un fournil, rue du Général-de-Gaulle,
  • 11.06         Tentative de réanimation d'un noyé,
  • 29.08         Tentative de réanimation, syncope,
  • 02.11          Feu de cave, rue de Strasbourg,
  • 12.11          Feu dans un appentis, Briehly,
  • 09.12          Accident de voiture,, Holzbrücke, route de Krafft,
  • 09.12          Recherche de corps dans l'Ill, Holzbrücke vers Nordhouse,
  • 11.12          Recherche de corps dans l'Ill, Accident Holzbrücke,
  • 17.12         Recherche de corps dans l’Ill Nordhouse - Hipsheim,
  • 24.12         Feu de cuisine, rue du Chat.

 

Interventions au titre du Centre de Secours:

 

  • 24.01         Incendie à Obernai, Usine Zaegel-Held,
  • 30.01         Recherche d'une voiture tombée dans le Canal d'Alimentation de Chantier E.D.F. de Gerstheim,
  • 31.01         Recherche des deux noyés de l'accident sus-mentionné,
  • 01.05         Feu de. Chambre à Hindisheim, explosion d'une bouteille à gaz,
  • 11.06         Incendie à Obenheim, rue de Daubensand,
  • 01.12         Incendie à Hipsheim.

 

Participations diverses.

 

  • 19.05        Finale d'Arrondissement du Parcours Sportif au Stade municipal d'Erstein.
  • 23.10        Excercice Losange, Plan Orsec
  • 26.06        Piquet d'Incendie au Cirque Amar,

 

 

L'année 1966 a été relativement calme sur le plan des interventions, et pourtant hommes et matériel ont eu amplement matière à être de service, tant pour des cas, sérieux que pour, des execices de rou­tine. Le matériel s'est avéré en bon état et parfaitement efficace, prouvant que les deniers de la Ville et des Services du Département avaient été-dépensés à bon escient.

 

Les hommes, pour leur part, ont passé bien des heures au service de la commu­nauté, sacrifiant à' titre strictement volontaire et sans aucune rétribution leurs loisirs et, bien souvent, en cas d'in­tervention, leurs activités profession­nelles et leur sommeil, se mettant sou­vent, eux-mêmes en péril pour sauver la vie ou les biens d'autrui. Le seul salaire qu'ils acceptent en toute simplicité est l'estime, la sympathie et la compréhen­sion qui leur est spontanément témoignée par leurs concitoyens.

 

 

 

 

 

 

La révision du plan de circulation

 

 

 

 

 

 

 

Il aurait été étonnant qu'Erstein échappe aux soucis créés par les problèmes de l'automobile dans la ville.

Il fut un temps où la présence des automobiles constituait une parure pour une cité. Leur nombre, relativement faible, apportait un cachet moderne à son allure urbaine. Une automobile au milieu des fiacres, des charrettes et des fardiers, quelle aubaine pour la curiosité des jeunes et des vieux!

 

Tout ceci a bien changé. La multiplication des engins à moteur: motos, automobiles et poids-lourds, a certes apporté une grande amélioration à la facilité d'échange de biens matériels et culturels des hommes, mais elle a introduit le conflit «Ville — circulation». Nous ne risquons pas de nous tromper en affirmant que ce conflit ira en empirant. Notre bonne Ville d'Erstein s'est donc trouvée elle aussi devant le seuil critique où ce conflit devenait préoccupant. C'est pour cette raison que Monsieur RIEHL, notre maire, a pris l'initiative de créer une Commission de la circulation pour résoudre les problèmes qui se posent à notre cité.

 

Cette commission a vu le jour le 27 septembre 1965. Le Maire a tenu à ce que les usagers de la route y soient bien représentés au côté des techniciens. La Commission a donc été formée comme suit:

 

Président:

  • M. Joseph LAEMMER, conseiller municipal, entrepreneur.

Secrétaire:

  • M. Achille ESSER, secrétaire général de la mairie,

Représentants des usagers de la route:

  • M. Jean BOHNERT, conseiller municipal, jardinier-pépiniériste;
  • M. Jean-Pierre BUSCH, moniteur d'auto-école;
  • M. Benoît VORWALD, représentant de l'Association commerciale et artisanale d'Erstein.

Techniciens de la voirie:

  • M. Rémy BAUER, surveillant des travaux municipaux;
  • M. Xavier UNTERNEHR, Ingénieur des -T.P.E.

 

La Commission n'a qu'un caractère consultatif. Toutes les propositions sont soumises au Conseil Municipal, qui en décide.

 

Entre la date de sa création et le 19 septembre 1966, la Commission s'est réunie sept fois. Son premier travail a été d'analyser les problèmes appelant son attention. Elle les a classés dans les catégories suivantes:

 

  • Sécurité de la circulation (passages piétons, école).
  • Stationnements (sur les voies principales, les voies locales, durée, parkings).
  • Circulation (catégories des voies, sens uniques, itinéraires spéciaux).
  • Signalisation (signalisation générale, feux rouges, stops).
  • Répercussions des diverses manifestations sur la circulation (marchés, foires, fêtes, congrès).
  • Aménagements topographiques (pans coupés, alignements, servitudes de visibilité).
  • Police de la circulation (procès-verbaux, instruction des enfants, information des adultes).
  • Police de la voirie (dépôts sur les trottoirs et sur les voies, échafaudages, stationnements abusifs).
  • Divers.

 

En exécution de ce plan de travail plusieurs études ont été présentées par la Commission au Conseil municipal, dont il ne sera cité que les principales:

 

Classification des rues en fonction de leur importance.

 

1. Voies de première importance:

  • La route nationale n° 426, dans toute sa traversé.
  • Le chemin départemental n° 288, dans tonte sa traversé.
  • La déviation de la D. 288 - rue du Printemps.
  • La rue du Capitaine DA.

2. Voies de seconde

  • rue du Général Leclerc
  • rua Sainte­Odile
  • rue du Rempart
  • rue de la Pente
  • rue de l'Arc-en-ciel
  • rue Mercière
  • rue du Monastère
  • rue de la Dordogne
  • rue du Moulin
  • rue de l'Electricité (Jean-Georges Abry)
  • rue de la Poste
  • quai du Sable
  • quai du Couvent
  • rue du Couvent
  • rue du Bruhly.

3.  Voies de troisième importance:

  • rue de l'Hôpital
  • rue du Vieux-Marché
  • rue des Vosges
  • rue de Molsheim
  • rue de Haguenau
  • rue d'Obernai
  • rue du Village
  • quai de l'Ill.

4.  Voies de moindre importance:

  • Le reste du réseau urbain.

 

Classement des carrefours.

sont les

1.  Carrefours dangereux (signe rectangulaire sur le plan) :

  • RN 426  rue du Général-de­Gaulle - (au droit de la Quincaillerie Meyer)
  • RN 426 - (au droit du cimetière)
  • CD 288 - rue Mercière - (au droit de l'ancienne brasserie Klotz).

2.   Carrefours de seconde importance (signe triangulaire sur le plan) : 6 carrefours.

3.   Carrefours de troisième importance (circonférence sur le plan): 8 carrefours.

 

Ces études ont permis à la Commission de la circulation de présenter au Conseil municipal plusieurs propositions de régle­mentation de la circulation et de plans de travaux, dont nous ne citons que les plus importants.

 

Le plan des travaux d'aménagement topographique sont les suivant:

 

1.   Croisement de la RN. 426 et du CD. 288 près du cimetière et de la place du Collège.

Ces travaux sont en partie du res sort du Service des Ponts et Chaussées. Leur étude a été faite, les travaux adjugés et le chantier débutera au (MW de mars 1967.

2.   Débouché de la petite-rue de l'Eglise sur la rue du Capitaine-Da.

Les travaux ont été étudiés par le service de la voirie municipal. Ils ont été adjugés et seront entrepris au, courant de mars 1967.

3.   Croisement des C.D. 288 et 988 et de la rue du Printemps.

Les travaux financés par le Département ont été achevés au début de l'année 1967.

4.   Bifurcation du C.D. 988 et de la rue de la Dordogne vers le pont de de l’Ill.

La signalisation de direction et des balises ont permis d'aménager les lieux.

5.   Aménagements de signalisation horizontale, passages pour piétons.

Cette signalisation a été exécutée aux carrefours suivants:

  • R.N. 426 - rue de la Poste et de l'Arc-en-Ciel
  • R.N. 426 - rue du Capitaine-Da.
  • C.D. 288 - rue Mercière

Un important programme de création de stops, de. sens interdits et d'interdiction de circulation automobiles, ainsi que l'implantation de la signalisation corres­pondante, a été proposé à l'acceptation des édiles. Il s'agit des interdictions sui­vantes:

 

1)   Stops.

  • Voie principale: R.N. 426. Voies adjacentes: rue de Lattre-de­Tassigny, rue du Printemps, rue Brûlée, rue du Capitaine-Da, rue de l'Arc-en-Ciel.
  •  Voie principale: C.D. 288. Voie adjacentes: rue du Monastère, rue du Vieux-Marché, rue Niederstraessel.
  • Voie principale: rue du Général-Leclerc. Voie adjacente: rue du Rempart.
  • Voie principale: quai du Sable. Voie adjacente: rue de l'Electricité.

2)    Sens uniques.

  • Voie à sens unique: rue des Artisans. Sens de l'interdiction: de la rue du Vieux-Marché vers la rue de Stras­bourg.
  • Voie à sens unique: rue des Forgerons. Sens de l'interdiction: dé la rue Brûlée vers la rue du Capitaine-Da.
  • Voie à sens unique: rue du Moulin. Sens de l'interdiction: de la rue du Couvent vers la rue de Strasbourg.

 

Interdiction à la circulation automobile.

 

  • rue de l'Electricité et pont de l'Electricité.
  • rue Lohmühlgasse.

Signalons également l'examen du stationnement en certains points très localisés. Les stationnements, de caractère abusif, sont provoqués par la présence de services publics et d'exploitations commerciales ou artisanales. Les solutions recherchées ont été dictées par le souci de concilier l'intérêt général et les intérêts particuliers.

 

La réglementation du Stationnement envisagée est la suivante:

 

  • Rue du Moulin:

Stationnement à droite, c'est-à-dire du côté opposé du restaurant de KIEFFER Juliette.

  • Rue du Monastère (Alimentation AGAM):

Le stationnement unilatéral est à créer sur le côté des magasins AGAM et de M. SCHERER Gilbert.

  • Rue de l'Hôpital:

Stationnnement à créer sur un seul côté (Ouest).

  • Rue du Général-de-Gaulle (restaurant BLUM-BERTRAND):

Interdiction totale sur le tronçon entre la rue du Printemps et la rue de l'Hôpital (côté hall d'exposition de M. ZEPP).

  • Carrefour rue du Rempart - rue du Gén.-Leclerc (Alimentation SCHUH René):

Interdiction totale de stationnement du côté du fossé de la Ville, entre le pont et le tournant.

  • rue de la Poste:

Stationnement interdit dans la rue de la Poste, sauf le tronçon longeant le jardin des P.T.T. (en face des dépendances Vve KUHN).

 

Citons enfin quelques autres suggestions soumises à la sagacité du conseil municipal et concernant des projets en cours:

 

  • Aménagement de la piste cyclable de l'avenue de la Gare.
  • Aménagement de l'avenue de la Gare.
  • Déviation de la R.N. 426 dans sa traversé d'Erstein.
  • Nouveaux emplacements des foires et marchés.

 

Après cette longue énumération d'un caractère tant soit peu aride, qu'il nous soit permis d'avancer ces quelques con­sidérations d'ordre général.

 

  • La Commission de la circulation n'a pas la prétention de détenir le remède-miracle capable de régler le conflit “Ville-circulation”.
  • Elle cherche simplement à proposer des palliatifs qui tendent à résoudre momentanément les problèmes de la circulation.
  • Elle est bien consciente que la situation ne cessera d'empirer et que les mesures prises seront rendues inopérantes à longue échéance par le nombre potentiel des véhicules qui seront mis en circulation.
  • La circulation des véhicules, en mouvement ou en arrêt, celle des véhicules essentiels (industriels, commerçants, hommes d'affaires, profession libérales) et celle engendrée par l'agrément des particuliers, dont le trafic est soumis à des impondérables, apparaît comme un des principaux problèmes de l'urbanisme.

 

En conclusion, l'automobile et les problèmes de la circulation qui en découlent demeureront. Le nombre des véhicules, par suite de leur democratisation, ne cessera de croître. Cet accroissement exigera l'augmentation des longueurs de voies mises à la disposition des usagers. Une des solutions sera la création de déviations et de nouvelles voies de dégagement. Il exigera également une discipline accrue et, sévère de la part de l'usager et l'utilisation «sage et civilisée» de l'automobile.

 

Dans nette affaire n'oublions pas le piéton, l'homme qui a les mêmes droits que l'automobiliste et à qui devra être réservé dans la cité future une aire d'évo­lution de plus en plus grande et agréable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association Le Vieil Erstein ùn rund um's Kanton